...au cœur du dernier vignoble gessien

Les grandes dates de l’histoire challaisienne

Par Mathieu de la Corbière

Chercheur à l’Inventaire des monuments d’art et d’histoire du Canton de Genève

Iers. av. J.C. : Traces d’occupation gallo-romaine à Mucelle et à Marongy.

912 : Acte falsifié mentionnant la fausse donation du domaine de Challex par Eldegarde, veuve du comte Ayrbert, au prieuré de Satigny.

1145 : Le pape Eugène III confirme à l’abbaye clunisienne de Saint-Pierre de Nantua la possession de la paroisse de Challex.

grand-consecration

Le Pape Eugène III

1220 : Le comte Guillaume II de Genève et le prieur de Saint-Victor de Genève s’associent pour construire sur la rive gauche du Rhône le château et le bourg d’Epeisses (Suisse, canton de Genève, commune d’Avully) en face de Challex.

Vers 1220 : Le comte Guillaume II de Genève édifie à Challex le château de La Corbière sur la rive droite du Rhône en face d’Epeisses ; le prélat du pape excommunie le comte pour cette fortification construite illégalement sur une terre de l’abbaye de Nantua.

Vers 1225 : Le sire Aymon II de Faucigny attaque le château de La Corbière dont le comte Guillaume II de Genève détient la garde.

1247 : Première mention de vignes à Challex.

Vue sur le Salève depuis la frontière Challex-Dardagny

1275 : Première attestation du prieuré de Saint-Félix de Challex, dépendant de l’abbaye de Saint-Pierre de Nantua.

1287 : Le comte Amédée II de Genève achète à l’abbaye de Saint-Pierre de Nantua le château de La Corbière ; La Corbière et Challex forment une enclave du comté de Genève dans la baronnie de Gex.

1288-1289 : Le comte Amédée II de Genève et le sire de Gex Guillaume de Joinville s’associent pour construire le bourg de La Corbière, les moulins et le port du bourg, et le pont sur le Rhône reliant La Corbière à Epeisses.

1289 : Première attestation du « Château de Challex », maison-tour alors détenue par la famille de Livron ; première mention des hameaux de Ponthoux, Marongy et Pergy.

1290 : Le comte Amédée V de Savoie attaque le château de La Corbière.

1291 : Le comte Amédée V de Savoie attaque le château de La Corbière et s’en empare après 64 jours de siège ; première attestation de la « maison forte de Confignon », maison-tour alors détenue par la famille de La Corbière.

Vers 1302-1303 : Première mention du hameau de Mucelle.

Capture d’écran 2016-06-19 à 09.58.18

Le hameau de Mucelle

1308 : Le comte Amédée II de Genève et le sire Jean de Chalon-Arlay attaquent le château de La Corbière ; traité de Saint-Georges-d’Espéranche : le château de La Corbière est restitué au comte de Genève.

1321 : Le comte Amédée V de Savoie attaque le château de La Corbière et s’en empare après 38 jours de siège ; le pont du Rhône sous La Corbière est détruit en 1322.

1337 : Traité de Carentenay : le château de La Corbière est restitué au comte Amédée III de Genève.

1338 : Le bourg de La Corbière compte environ 370 habitants (82 feux) ; le pont du Rhône sous La Corbière est rétabli.

1348 : La peste touche Challex et La Corbière au printemps ; le bourg de La Corbière subit une récession.

1353 : Le comte Amédée VI de Savoie s’empare de la baronnie de Gex : La Corbière et Challex forment une enclave du comté de Genève en terre savoyarde.

1371 : La famille de Confignon hérite de la maison-tour et de la seigneurie de la famille de La Corbière à Challex.

1395 : Une crue du Rhône emporte le pont du Rhône sous La Corbière, il ne sera plus rétabli.

1396 : Humbert VII de Thoire et Villars, comte de Genève, cède le château de La Corbière à Olivier de Genève, époux de Françoise de Livron ; les biens de la famille de Livron à Challex passent entre les mains de la famille de Genève (« Château de Challex » et son domaine).

1401 : Le comte Amédée VIII de Savoie achète le comté de Genève : La Corbière et Challex sont désormais possessions savoyardes.

Amé-VIII1-2

1406 : Le comte Amédée VIII de Savoie confirme à Olivier de Genève la détention du château de La Corbière ; le château et son bourg sont progressivement abandonnés au cours du XVe siècle.

1412 : Visite de l’église paroissiale Saint-Félix de Challex par l’évêque de Genève Jean de Bertrand ; la paroisse compte environ 360 habitants (80 feux).

Vers 1420-1430 : Construction de l’église paroissiale Saint-Maurice de Challex ; l’ancienne église paroissiale Saint-Félix est réduite en simple chapelle.

1443 : Visite de l’église paroissiale Saint-Maurice de Challex par l’évêque auxiliaire de Genève Barthélemy Vitelleschi.

1449 et 1457 : Les frères Girard et Bertrand de Genève vendent leur maison forte (« Château de Challex »), le château de La Corbière et leur seigneurie à Guydet d’Aglié de Saint-Martin.

1481 : Visite de l’église paroissiale de Challex par l’évêque de Genève ; la paroisse compte environ 250 habitants (56 feux).

1517 : Visite de l’église paroissiale de Challex par l’évêque auxiliaire de Genève Pierre Farfein ; la paroisse compte environ 270 habitants (60 feux).

1533 : L’évêque de Genève s’enfuit de la ville de Genève agitée par des troubles politiques et religieux.

1535 : La ville de Genève suspend la messe.

1536 : Genève adopte la Réforme ; les troupes bernoises viennent au secours de Genève menacée par le duc de Savoie et s’emparent des Pays de Vaud et de Gex, du Chablais et d’une partie de l’ancien comté de Genève ; Challex est placé sous administration bernoise.

histoire-genevois-2eme-partie-reforme-revolut-L-luBFEx

Adoption de la Réforme in 1536

1537 : Les Challaisiens font soumission à la Seigneurie de Genève, mais demeurent sous domination bernoise ; l’église paroissiale Saint-Maurice est aménagée en temple réformé.

1542 : Les Bernois saisissent les biens ecclésiastiques de Challex et les afferment ou les vendent ; la chapelle Saint-Félix est transformée en grange.

1544 : Première mention de la maison forte de Mucelle, maison-tour alors détenue par la famille de Livron.

1550 : Sous domination bernoise, le village de Challex compte environ 80 habitants (18 feux) dépendant du bailliage de Gex et 360 habitants (80 feux) dépendant du bailliage de Ternier et Gaillard : le village totalise environ 440 habitants.

1557 : Jean de Verdon passe reconnaissance à la Seigneurie de Berne pour les biens de son épouse, Philiberte d’Aglié, à Challex ; les domaines de la famille d’Aglié à Challex passent à la famille de Verdon.

1564 : Traité de Lausanne : Berne restitue ses conquêtes au duc Emmanuel-Philibert de Savoie ; Challex redevient savoyard.

1574 : Jacques de Menthon vend une partie des droits seigneuriaux de sa mère Bernarde de Confignon à Challex à Jean-François Bernard, syndic de Genève.

1577 : Challex compte environ 239 habitants (53 feux) dépendant du bailliage savoyard de Ternier et Gaillard.

1588 : Bernarde de Confignon vend la maison forte dite de Confignon et sa seigneurie à François-Marin de Verdon, coseigneur de Challex et La Corbière.

1589-1593 : Les troupes genevoises et françaises alliées mènent une importante offensive sur les terres du duc de Savoie ; les troupes genevoises pillent les biens de la famille de Verdon à Challex ; les troupes espagnoles à la solde du duc de Savoie massacrent 14 Challaisiens ; fuyant la guerre, une partie des Challaisiens vont trouver refuge à Genève.

1590 : Michel Roset, syndic de Genève, acquiert les droits seigneuriaux de la famille Bernard à Challex.

1597 : Roland de Verdon, coseigneur de Challex et La Corbière, vend à Jacques Lect, syndic de Genève, une partie de ses droits seigneuriaux à Challex.

1598 : Jacques Lect, syndic de Genève et coseigneur de Challex, est reçu membre de la Communauté des habitants de Saint-Cergues (Haute-Savoie), et bénéficie d’un droit alpage dans les Voirons où il pourra faire paître son bétail et prélever du bois.

1601 : Traité de Lyon : le roi de France acquiert le bailliage de Gex ; Challex devient français.

La Savoie en 1601

La Savoie en 1601

1611 : Le culte catholique est rétabli à Challex et l’église Saint-Maurice rétablie dans ses fonctions paroissiales ; un temple réformé est aménagé dans une grange du village.

1633-1637 : Le curé de Challex entreprend une série de procès pour recouvrer les biens ecclésiastiques affermés et vendus en 1542.

1636 : Ami Favre, syndic de Genève, hérite des droits seigneuriaux paternels de son épouse, Michée Roset, à Challex.

1646 : Le temple de Challex administre 150 familles de confession réformée établies à Challex et dans les villages alentours.

1662-1663 : Le temple réformé de Challex est muré puis détruit sur ordre de l’Intendant Claude Bouchu.

1663 : Visite de l’église paroissiale de Challex par l’évêque de Genève Jean d’Arenthon d’Alex ; l’évêque renouvelle cette visite en 1671, 1676, 1682, 1686 et 1692.

1666 : Enquête de l’Intendant Claude Bouchu sur l’état des bailliages de Bresse, Bugey et Pays de Gex : Challex compte 150 habitants « qui sont fort obérés ».

1683 : Jean-Antoine Lullin, banquier et conseiller de Genève, achète à Jacob Favre ses droits seigneuriaux à Challex.

1698 : Visite de l’église paroissiale de Challex par l’évêque de Genève Rossillon de Bernex.

1720 : Naissance à Challex de Jean-Antoine Lépine († 1814), horloger du roi de France en 1765.

Le fameux calibre inventé par le génial challaisien

Le fameux calibre inventé par le génial challaisien

1733 : Visite de l’église paroissiale de Challex par Louis de Capromy, archiprêtre du Bas-Gex.

Vers 1735 : Mort de Gaspard-Hubert de Verdon, ses biens passent entre les mains de l’époux de sa sœur Antoinette, Louis de Bourgeois, marquis de Billat.

Vers 1740 : Construction du « Château de Challex » par Louis de Bourgeois, marquis de Billiat et coseigneur de La Corbière et Challex.

1749 : Traité de Paris : la République de Genève cède ses droits de suzeraineté sur Challex au roi de France.

1765 : Visite de l’église paroissiale de Challex par l’évêque de Genève Jean-Pierre Biord ; Challex compte 300 habitants (95 feux).

1781-1787 : Procès opposant les familles de Bourgeois et Lullin au sujet de leurs droits seigneuriaux respectifs sur Challex.

1791 : Formation de la Commune de Challex ; le curé de Challex prête serment à la Constitution.

1793 : L’église Saint-Maurice est aménagée en Temple de la Raison ; destruction du clocher de l’église ; nomination du premier instituteur de Challex ; confiscation des domaines du marquis de Billiat vendus comme biens nationaux.

1796 : Naissance à Challex de Jean-Irénée Dépery, évêque de Gap (1844-†1861).

1798 : Création du département du Léman auquel Challex est rattaché ; la paroisse Saint-Maurice de Challex est rattachée au diocèse de Chambéry.

1812 : Naissance à Challex d’Alexandre Bonnaz, prince-évêque de Temeswar en Hongrie (1860-†1899).

1822 : La paroisse Saint-Maurice de Challex est rattachée au diocèse de Belley.

1825 : Réédification du clocher de l’église de Challex.

L'église de Challex

1835 : Jean-Irénée Dépery, vicaire général du diocèse de Belley, fait édifier à Challex une maison pour la propagation de la foi confiée aux Sœurs de Saint-Joseph.

1853 : Challex compte 626 habitants.

1858 : Construction de la ligne de chemin de fer PLM Lyon-Genève ; naissance du hameau des Baraques.

retour en haut